retour

Parmi les victimes de l'Aude, un délégué du personnel CFDT

Chef boucher au Super U de Trèbes, Christian Medves, qui était conseiller salarié CFDT, a été abattu par le terroriste

Parmi les victimes de l'Aude, un délégué du personnel CFDT


27/03/18 | Droits des salariés
27/03/18 | Droits des salariés Voir l'édition du jour

Christian Medves fait partie des quatre victimes de l'attaque terroriste de l'Aude. Ce chef boucher du Super U, où a eu lieu la prise d'otages, était aussi délégué du personnel et conseiller du salarié CFDT. Son syndicat a organisé une collecte en faveur de sa famille.

C'est un collègue, témoin de la tragédie, qui a raconté l'assassinat, par un islamiste, de Christian Medves, chef boucher de Super U de la commune Trèbes (5 500 habitants, à 8 km de Carcassonne, dans l'Aude), au Parisien : "Christian venait de quitter la boucherie pour rejoindre les bureaux. Il a été intercepté par le terroriste qui venait de faire irruption arme à la main. Il a mis son revolver sous la gorge de mon ami et il a tiré à bout portant. C'est comme ça qu'il faut faire, a-t-il dit en riant. Il l'a tué de sang-froid sous le regard des caissières. Une horreur”.

Un autre collègue et ami de la victime, Jérôme Gonzales, commercial au Super U et par ailleurs secrétaire général du syndicat CFDT services de l'Aude, a appris la nouvelle de la prise d'otages alors qu'il était en formation syndicale à Montpellier (Hérault). Le secrétaire général de la CFDT Occitanie, Grégory Martin, raconte avoir parlé de ce événement avec Jérôme par téléphone, et tenté de le rassurer. "Au début, nous avions peu d'informations et j'ai pensé à un déséquilibré. J'ai commencé à l'interroger sur les conditions de sécurité dans le magasin et sur le rôle du CHSCT. Tout ça est devenu dérisoire très vite". Après avoir en vain tenté de joindre son ami, Jérôme Gonzales a quitté sa formation pour se rendre sur place, afin d'être présent avec la cinquantaine de salariés du magasin.  "Quelque part, je suis privilégié de n'avoir pas été là ce jour-là", dit Jérôme Gonzales.

C'était quelqu'un d'entier. Il prenait sa mission à coeur

 

Christian Medves, âgé de 50 ans et père de deux filles, fait partie des quatre victimes de la prise d'otages survenue près de Carcassonne le vendredi 23 mars, avec Jean Mazières, un vigneron à la retraite qui circulait dans une voiture, Hervé Sosna, un maçon de 65 ans qui se trouvait dans le Super U comme client, et le gendarme Arnaud Beltame. Ce dernier a été exécuté après avoir volontairement pris la place d'une otage. Une cérémonie d'hommage en son honneur aura lieu demain à Paris, aux Invalides.

Christian Medves était délégué du personnel et conseiller du salarié sous l'étiquette CFDT, il assistait donc les salariés d'autres entreprises convoqués à un entretien préalable au licenciement.  L'assassinat de cet homme sportif, partout présenté comme d'un abord très cordial et dont la figure était très connue au sein du magasin, a créé un choc auprès de ses collègues, bien sûr, mais aussi dans la région de Carcassonne. "Christian était, comme moi, conseiller du salarié. C'était quelqu'un d'entier, il prenait ça à coeur, il était très engagé. Ici, tout le monde le connaissait", nous a dit hier une militante de l'union départementale CFDT de l'Aude.

Son ami, Jérôme Gonzales, témoigne de l'engagement syndical de Christian : "Nous nous sommes connus dans le magasin et nous avons tous les deux milité à la CFDT. Il était délégué du personnel depuis octobre 2013. Il s'est toujours battu pour améliorer les conditions de travail de ses collègues, et on ne peut pas dire que cela lui a apporté grand chose sur le plan professionnel. Le syndicalisme, c'est aussi beaucoup de bénévolat".

Durant le week-end, des messages de soutien ont afflué de militants CFDT de toute la France, explique sur Facebook la CFDT Occitanie, qui a décidé d'organiser très rapidement une collecte en ligne pour venir en aide à la famille du salarié, une initiative qui s'ajoute à celle d'un autre proche de la victime.

 

"Dans une telle tragédie, quelle peut être la place du syndicalisme ? Je me suis interrogé samedi matin avec Jérôme Gonzales, le copain de Christian. Nous avons pensé qu'une collecte en ligne au nom de la CFDT pouvait incarner l'esprit de solidarité que doit avoir le syndicalisme", nous dit Grégory Martin, secrétaire général de l'union régionale CFDT Occitanie, une fusion, justement concrétisée en juin 2017 à Carcassonne, des unions Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées.

Grégory Martin confie avoir côtoyé deux fois Christian Medves, lors d'une réunion statutaire et une autre fois lors d'un congrès de la CFDT services de l'Aude :  "C'était une personne très gaie, plein d'énergie, qui lançait des blagues, il semblait être copain avec tout le monde. Un très bon camarade", dit le secrétaire général de la CFDT Occitanie.

Le Super U de Trèbes, où le président de l'enseigne, Serge Papin, a effectué une visite de soutien vendredi soir, était fermé hier et aujourd'hui. Les élections professionnelles pour l'élection du CSE, qui devaient avoir lieu la semaine prochaine dans le magasin, ont été reportées. L'enseigne Super U a invité hier tous ses magasins à observer une minute de silence "en hommage à toutes les victimes de l'attentat de vendredi au Super U de Trèbes". Comme le dit sobrement Jérôme Gonzales, "ça ne sera pas facile de revenir travailler sur les lieux où l'on a perdu un ami".

 

► Lors des attentats du Bataclan à Paris, le 13 novembre 2015, une autre élue du personnel avait trouvé la mort, Précilia Correia, 35 ans, qui était déléguée du personnel et élue au comité d'établissement de la Fnac de la Défense (notre article).

Savoir lire une décision de justice

Les décisions de justice qui font jurisprudence et qui posent de grands principes intangibles sont rendues par la Cour de cassation et le Conseil d’État. Il est important de savoir s’y repérer et de savoir en tirer l’essentiel. Il faut le savoir, le code du travail ne prévoit pas tout, il est parfois mal rédigé.D'où l'importance de la jurisprudence qui, selon le cas, explique la façon dont la...

Zoom sur


Print offer

Zoom on a product

Ordonnances Macron

Print offer

Ordonnances Macron

60
ttc
La réforme du code du travail : ce qui change
Print offer

Zoom on a product

Guide du manager

Print offer

Guide du manager

52
ttc
Le droit du travail pour répondre à vos équipes au quotidien