Airbus remet au travail une partie de ses salariés malgré l'opposition des syndicats

Airbus remet au travail une partie de ses salariés malgré l'opposition des syndicats

26.03.2020

Représentants du personnel

Le travail a repris pour une partie des salariés d'Airbus depuis lundi 23 mars. Un retour à l'activité trop précoce pour les syndicats qui s'inquiètent de voir le coronavirus se propager chez les salariés.

Après une suspension de quatre jours pour adapter les postes aux règles sanitaires, Airbus a commencé à redémarrer certaines activités cette semaine. Une reprise précoce pour les syndicats qui auraient préféré avoir plus de visibilité sur l'évolution de l'épidémie de coronavirus.
10 à 20 % des salariés de retour au travail lundi 23 mars
L'activité d'Airbus a été interrompu 4 jours la semaine dernière, en particulier la "production col bleu", à savoir par exemple les essais en vol et les chaînes de production de tronçons d'avions et d'équipements élémentaires des appareils. En revanche, l'avionneur a mis en télétravail ses salariés du secteur tertiaire, c'est-à-dire les services commerciaux, les achats et garanties, le service informatique ou encore le support client. Depuis lundi, les essais en vol ont repris peu à peu, tandis que la production a redémarré mardi. Au total, seulement 10 à 20 % des effectifs salariés sont retournés au travail, nous a indiqué Pierre Michel, délégué syndical CFDT d'Airbus SAS : "Sur mon secteur, où nous sommes habituellement 200 personnes, la reprise n'a concerné que 34 salariés ce lundi". L'employeur a par ailleurs pris soin de séparer les équipes, de renforcer le nettoyage des postes et le respect des gestes barrière, ou encore d'aménager la circulation des salariés afin d'éviter qu'ils ne se croisent. Malgré ces précautions, rien ne justifiait une reprise pressante pour les syndicats, d'autant qu'aucun accord collectif n'a été négocié. 
Une reprise d'activité par décision unilatérale sans accord collectif
"Nous ne sommes pas en phase avec cette reprise d'activité. De plus, c'est une décision unilatérale de la direction, il n'y a pas eu d'accord collectif", selon Michel Pierre, de la CFDT. Le délégué syndical note que 4 à 5 personnes seraient atteintes du coronavirus dans son secteur, et qu'environ 50 personnes présentent des cas suspects de maladie. Une semaine de plus aurait donc été bienvenue (une opinion partagée par la CGT) avant de redémarrer les activités critiques comme la livraison de quelques avions pour les clients stratégiques.
FO, syndicat majoritaire chez Airbus, considère de son côté dans les colonnes du Parisien que le nombre de salariés actifs doit être le plus faible possible et uniquement sur la base du volontariat. 
NB : en cette période tendue pour tous, nous avons essayé de joindre différentes organisations syndicales pour écrire cet article mais les activités chargées des uns et des autres nous ont empêché de recueillir toutes les opinions. Merci de votre compréhension !

Représentants du personnel

Les représentants du personnel sont des salariés élus ou désignés chargés de représenter les salariés de l’entreprise avec des missions spécifiques selon l’instance représentative du personnel (IRP) à laquelle ils appartiennent. Il y a quatre grandes IRP : les DP, le CE, CHSCT et les délégués syndicaux.  Au 1er janvier 2020, l’ensemble des IRP (hormis les délégués syndicaux) devront fusionner au sein du CSE.

Découvrir tous les contenus liés
Marie-Aude Grimont
Vous aimerez aussi

Nos engagements