Carlos Ghosn : la réaction de Fabien Gache, DSC CGT de Renault

09.01.2020

Représentants du personnel

Accusé d'avoir dissimulé une partie de ses revenus au Japon, d'où il s'est soustrait à la justice pour s'enfuir au Liban, Carlos Ghosn, l'ancien homme fort de Renault et de Nissan et de leur Alliance, fait aussi l'objet d'une enquête préliminaire en France sur des dépenses faites la société créée au Pays-Bas, RNBV, dont il était le président, et il est aussi la cible des critiques pour la cérémonie somptueuse de son mariage qu'il avait organisé en 2016 au château de Versailles, et qui aurait été payée par l'entreprise (voir ici le documentaire de BFM qui évoque ces accusations et qui donne la parole à l'avocat de Carlos Ghosn).

Représentants du personnel

Les représentants du personnel sont des salariés élus ou désignés chargés de représenter les salariés de l’entreprise avec des missions spécifiques selon l’instance représentative du personnel (IRP) à laquelle ils appartiennent. Il y a quatre grandes IRP : les DP, le CE, CHSCT et les délégués syndicaux.  Au 1er janvier 2020, l’ensemble des IRP (hormis les délégués syndicaux) devront fusionner au sein du CSE.

Découvrir tous les contenus liés

Dans une conférence de presse soigneusement organisée mercredi 8 janiver au Liban avec des journalistes triés sur le volet, Carlos Ghosn a balayé ces accusations et indiqué avoir des documents prouvant son innocence. Il a également souligné que depuis sa mise à l'écart des deux constructeurs automobiles, tout allait de mal en pis pour le cours de bourse de Renault et de Nissan (lire l'article des Echos).

Ces propos font vivement réagir Fabien Gache, délégué syndical central CGT chez Renault, joint par actuEL-CSE. "Qu'il puisse bénéficier d'une telle tribune mondiale pour exprimer son innocence est à rapprocher du fait qu'il a pris la parole au 20h de TF1 en 2011 pour mettre en cause 3 salariés accusés d'espionnage pour la Chine, ce qui s'est révélé totalement faux ensuite. A l'époque, il ne paraissait pas si attaché à la présomption d'innocence ni au droit d'expression de ces salariés", ironise le délégué syndical. Ce dernier s'étonne d'autre part que l'ancien PDG dise être en possession de l'audit réalisé pour Renault le concernant, "alors que nous n'en avons eu pour notre part qu'une petite synthèse". Par ailleurs, le syndicaliste s'interroge sur la création de RNBV aux Pays-Bas, une filiale commune Renault-Nissan présidée par Carlos Ghosn dont aucun représentant au conseil d'administration n'était informé, semble-t-il, des dépenses. Enfin, Fabien Gache demande si le rôle d'un PDG consiste à ne se préoccuper que de l'évolution du cours de la bourse et de l'intérêt de ses actionnaires, ou bien de se préoccuper aussi de stratégie industrielle de long terme, comme par exemple pour garder une forte présence en France de Renault...

Vous aimerez aussi

Nos engagements