Elisabeth Borne est la nouvelle ministre du Travail

Elisabeth Borne est la nouvelle ministre du Travail

07.07.2020

Représentants du personnel

L'Elysée a annoncé lundi 6 juillet la composition du gouvernement de Jean Castex, qui a succédé le 3 juillet à Edouard Philippe au poste de Premier ministre (lire notre article). 

Au ministère du Travail, mais aussi de l'Emploi et de l'Insertion, Elisabeth Borne remplace Muriel Pénicaud (lire son portrait). L'ancienne DRH de Danone et responsable de Business France, qui reste sous la menace d'une mise en examen dans ce dossier, ne poursuivra donc pas la mise en oeuvre de la réforme de la formation. Elle ne retouchera pas non plus la réforme de l'assurance chômage que la situation de l'emploi rend très compliquée d'appliquer en l'état, ni ne conduira les changements liés à l'emploi des jeunes ou à l'activité partielle, elle qui a fait adopter les ordonnances de 2017 imposant la fusion des instances représentatives du personnel dans le CSE, le barème obligatoire pour les licenciements sans cause réelle et sérieuse ou encore les accords de performance collective (APC), un bilan réformateur conséquent en dépit d'un faible talent oratoire.

Depuis l'élection d'Emmanuel Macron en 2017, Elisabeth Borne, qui ne paraît pas disposer d'un poids politique plus important que celui de Muriel Pénicaud mais qui semble avoir conduit les réformes de son ministères au même pas de charge, a été ministre des Transports puis, depuis juillet 2019, ministre de la Transition écologique et solidaire. Diplômée de l'école polytechnique, ingénieure des ponts, Elisabeth Borne, 59 ans, a notamment mené la réforme, très contestée par les cheminots, de la SNCF de façon à préparer l'ouverture du rail à la concurrence.

Passée du Parti socialiste à la République en Marche, Elisabeth Borne a été préfète de la région Poitou-Charentes, directrice de cabinet de Ségolène Royal au ministère de l'Ecologie de 2014 à 2015 mais aussi présidente de la RATP jusqu'en 2017.

Elisabeth Borne, qui est remplacée par l'écologiste Barbara Pompili au ministère de la Transition écologique, a pour ministre déléguée Brigitte Klinkert, chargée de l'Insertion. Cette dernière était jusqu'à présent président du conseil départemental du Haut-Rhin, département qui a pris l'initiative de demander aux bénéficiaires du RSA d'effectuer 7 heures de bénévolat par semaine.

A noter la présence dans le gouvernement d'un syndicaliste patronal : Alain Griset, le président de l'U2P (union des artisans et professions libérales), devient ministre délégué aux petites et moyennes entreprises, alors que Bruno Le Maire reste ministre de l'Economie et Olivier Véran ministre des Solidarités et de la Santé.

Par ailleurs, Elisabeth Moreno, présidente de HP Afrique après avoir été PDG de Lenovo et directrice chez Dell, devient ministre déléguée à l'égalité hommes-femmes, et Brigitte Bourguignon, jusqu'alors présidente de la commission des affaires sociales de l'Assemblée nationale, est chargée de l'autonomie. Enfin, l'avocat Eric Dupond-Moretti devient le nouveau ministre de la Justice.

 

Le gouvernement de Jean Castex

Les ministres

M. Jean-Yves LE DRIAN, ministre de l'Europe et des Affaires étrangères ;

Mme Barbara POMPILI, ministre de la Transition écologique ;

M. Jean-Michel BLANQUER, ministre de l'Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports ;

M. Bruno LE MAIRE, ministre de l'Économie, des Finances et de la Relance ;

Mme Florence PARLY, ministre des Armées ;

M. Gérald DARMANIN, ministre de l'Intérieur ;

Mme Elisabeth BORNE, ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion ;

M. Sébastien LECORNU, ministre des Outre-mer ;

Mme Jacqueline GOURAULT, ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales ;

M. Éric DUPOND-MORETTI, Garde des Sceaux, ministre de la Justice ;

Mme Roselyne BACHELOT, ministre de la Culture ;

M. Olivier VÉRAN, ministre des Solidarités et de la Santé ;

Mme Annick GIRARDIN, ministre de la Mer ;

Mme Frédérique VIDAL, ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation ;

M. Julien DENORMANDIE, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation ;

Mme Amélie de MONTCHALIN, ministre de la Transformation et de la Fonction publiques.

 

Les ministres délégués

 

Auprès du Premier ministre :

M. Marc FESNEAU, chargé des Relations avec le Parlement et de la Participation citoyenne ;

Mme Elisabeth MORENO, chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes, de la Diversité et de l’Égalité des chances ;

Auprès du ministre de l'Europe et des Affaires étrangères :

M. Franck RIESTER, chargé du Commerce extérieur et de l’Attractivité ;

Auprès de la ministre de la Transition écologique :

Mme Emmanuelle WARGON, chargée du Logement ;

M. Jean-Baptiste DJEBBARI, chargé des Transports ;

Auprès du ministre de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports :

Mme Roxana MARACINEANU, chargée des Sports ;

Auprès du ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance :

M. Olivier DUSSOPT, chargé des Comptes publics ;

Mme Agnès PANNIER-RUNACHER, chargée de l’Industrie ;

M. Alain GRISET, chargé des Petites et Moyennes Entreprises ;

Auprès de la ministre des Armées :

Mme Geneviève DARRIEUSSECQ, chargée de la Mémoire et des Anciens combattants ;

Auprès du ministre de l’Intérieur :

Mme Marlène SCHIAPPA, chargée de la Citoyenneté ;

Auprès de la ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion :

Mme Brigitte KLINKERT, chargée de l’Insertion ;

Auprès de la ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales :

Mme Nadia HAI, chargée de la Ville ;

Auprès du ministre des Solidarités et de la Santé :

Mme Brigitte BOURGUIGNON, chargée de l’Autonomie ;

Est nommé secrétaire d’Etat auprès du Premier ministre :

M. Gabriel ATTAL, Porte-parole du Gouvernement.

 

 

Représentants du personnel

Les représentants du personnel sont des salariés élus ou désignés chargés de représenter les salariés de l’entreprise avec des missions spécifiques selon l’instance représentative du personnel (IRP) à laquelle ils appartiennent. Il y a quatre grandes IRP : les DP, le CE, CHSCT et les délégués syndicaux.  Au 1er janvier 2020, l’ensemble des IRP (hormis les délégués syndicaux) devront fusionner au sein du CSE.

Découvrir tous les contenus liés
Vous aimerez aussi

Nos engagements