Les salons pour les élus CSE à l'heure du Covid-19

Les salons pour les élus CSE à l'heure du Covid-19

11.09.2020

Représentants du personnel

Après un printemps gâché par la crise sanitaire, la saison d'automne des manifestations destinées aux élus de CSE reprend avec le salon Eluceo au stade de France les 15 et 16 septembre, puis le salonsCE de Paris à la Défense fin septembre. Focus sur la fréquentation attendue et les précautions sanitaires prévues.

Les organisateurs des salons destinés aux élus des CSE, qu'il s'agisse des manifestations "Eluceo" logées par Gamexpo dans des stades ou des "salonsCE" tenus par Comexposium dans des parcs d'exposition, croisent les doigts en cette rentrée : pourvu que la crise sanitaire ne dérègle pas à nouveau le calendrier de ces événements, dont certains ont été annulés au printemps dernier du fait de l'état d'urgence sanitaire (1). Ces manifestations constituent un marché d'affaires important pour les prestataires qui peuvent proposer leurs services et produits aux élus des CSE. Pour les représentants du personnel, c'est aussi l'occasion de s'informer sur leurs missions (à commencer par leur rôle en matière de santé, sécurité et conditions de travail) via les conférences gratuites (voir notre encadré), et de glaner des informations sur des prestations, qu'il s'agisse d'expertises, formations, documentation et conseils ou d'activités sociales et culturelles.

Moins d'exposants et moins de visiteurs attendus 

L'organisateur Gamexpo avait dû décaler du printemps à l'automne certains salons, comme Eluceo Lyon et Lille, qui auront lieu respectivement les 23 et 24 septembre et les 7 et 8 octobre 2020, et Eluceo Paris se tient bien au Stade de France de Saint-Denis cette semaine, les 15 et 16 septembre. "Si l'on se base sur les niveaux de préinscriptions par rapport à l'an dernier, nous anticipons une baisse de 30% des visiteurs. Mais ce salon est attendu, tant par les prestataires qui veulent "relancer la machine" et retrouver des contacts que par les élus, car il y a toujours des nouveaux représentants du personnel qui souhaitent s'informer sur leurs mandats mais aussi sur les alternatives à trouver en matière d'activités sociales et culturelles pour animer la collectivité de travail", nous dit Marine Desplats, de Gamexpo. Le nombre d'exposants devrait être inférieur à l'habitude, notamment dans les secteurs du tourisme, voyages et séjours pour enfants.

Question précautions sanitaires, Marine Desplats liste l'ensemble des mesures prises pour assurer une bonne tenue des événements : implantation modifiée des stands afin d'éviter la présence dans les couloirs des exposants, sens de circulation imposée, limitation de la distribution des brochures, les exposants étant également priés de limiter l'offre de nourriture, masque remis au visiteur à l'entrée avec le gel hydro-alcoolique, etc. Pour les conférences, un siège sur deux est neutralisé mais la capacité d'accueil devrait rester identique, les conférences se déroulant dans des salles plus importantes. Enfin, un réfèrent Covid s'assurera sur place du respect des consignes sanitaires. 

Les consignes sanitaires 

Du côté de Comexposium, 15 salons (Marseille, Montpellier, Orléans, Le Mans, etc.) ont été reportés à 2021 mais 13 autres ont été maintenus cet automne (à Nantes les 22-23 septembre, à Strasbourg les 24-25 septembre, à Paris (Areva, la Défense) du 29 septembre au 1er octobre, etc. (voir la liste ici). "Nous l'avons appris vendredi 4 septembre", explique Hervé Papin, conseiller national UNSA, syndicat qui maintient sa présence sur de nombreux salons. Avec quelles précautions ? Comexposium, qui a envoyé fin août ses consignes aux exposants, a décidé de retirer les moquettes des allées, "afin de limiter au maximum les risques", et de prévoir une circulation différenciée entre l'entrée et la sortie "afin de réguler les flux visiteurs en accord avec la capacité d'accueil recommandée", et de centraliser la distribution de prospectus dès l'accueil.

La capacité des salles de conférences a également été réduite avec un siège de séparation entre les groupes, nous dit Delphine Joly, directrice du pôle SalonsCE-France CE de Comexposium. Des protections en plexiglas sont prévues aux points d'accueil et d'information des salons, et un nettoyage renforcé des installations est organisé. SalonsCE, qui s'est doté "d'un réfèrent sanitaire groupe", indique avoir prévu une procédure d'isolement si des cas suspects se déclaraient dans un salon, avec l'aménagement d'une zone d'isolement éloignée du public. L'organisateur ne distribue pas de masque aux visiteurs à l'entrée, "car les élus de CSE dont déjà normalement dotés par leur employeur", explique Delphine Joly.

Par ailleurs, Comexposium a demandé aux exposants de mettre à disposition du gel hydroalcoolique pour les visiteurs et à renoncer à faire de la dégustation en "libre service"  comme cela se voit parfois pour le chocolat par exemple. Des visiteurs qui devront, bien sûr, porter le masque. L'UNSA s'est déjà adaptée, nous explique Hervé Papin : "Nous avons supprimé quasiment tous nos papiers sur les stands. Nous avons des documents plastifiés que nous pouvons montrer et nettoyer et nous avons installé une application avec un QR Code afin que les visiteurs téléchargent les documents et nous posent leurs questions". 

Quelle fréquentation ?

Ces mesures, également mises en place sur les salons Préventica, suffiront-elles à rassurer les exposants, prestataires, conférenciers et surtout les élus du personnel ? Hervé Papin s'attend à une baisse de 50% du nombre de visiteurs sur les salonsCE. Mais il estime important d'être toujours présent dans ces manifestations : "Cela s'inscrit dans notre politique de développement syndical. Nous y invitons les élus CSE de l'UNSA, nous faisons aussi de la prospection pour recruter de nouveaux adhérents, que ce soit des élus indépendants ou des élus syndiqués qui veulent changer d'organisation. Nous leur présentons de plus cette année notre plateforme de services UnsaPlease".

La directrice de SalonsCE, qui compte habituellement 5 000 visiteurs en trois jours de salon à Paris, estime que 2 000 à 2 500 visiteurs seraient déjà un bon score. "Habituellement, 50% des personnes qui s'inscrivent se déplacent. Mais dans le climat actuel plutôt anxiogène, c'est impossible de faire des prévisions. En tout cas, ceux qui se déplaceront seront très motivés", estime Delphine Joly. Sous entendu : les exposants présents devraient avoir une fréquentation "qualitative", sachant que certains secteurs souffrent beaucoup de la conjoncture (tourisme, voyage, culture, etc.) quand d'autres passent mieux le cap (formations, cartes dématérialisées pour les loisirs et services, etc.). Quoi qu'il en soit, les organisateurs sont sur le qui-vive : s'il s'avérait que de nouvelles contraintes sanitaires étaient trop fortes et/ou que la fréquentation était très basse, des annulations ne seraient pas exclues.

 

(1) Le 29 février les manifestations et rassemblements de plus de 5 000 personnes en milieu clos sont interdites, un seuil abaissé à 1 000 personnes le 9 mars puis à 100 personnes le 13 mars. "Nous avions déjà monté certains salons. Il a fallu tout annuler", nous rappelle Delphine Joly, directrice du pole SalonsCE de Comexposium, dont une partie de l'équipe est toujours en activité partielle

 

Les dates des salons de l'automne 2020

Voici le calendrier des SalonsCE et France CE organisés par Comexposium :

Voici le calendrier des salons Eluceo organisés par Gamexpo : 

Voici le calendrier des salons Préventica (destinés aux préventeurs) : 

► Les Editions Législatives, éditeurs d'actuEL-CSE, seront présentes sur Eluceo Paris et Lyon et sur les salonsCE de Strabourg, Paris et Rouen.

 

Représentants du personnel

Les représentants du personnel sont des salariés élus ou désignés chargés de représenter les salariés de l’entreprise avec des missions spécifiques selon l’instance représentative du personnel (IRP) à laquelle ils appartiennent. Il y a quatre grandes IRP : les DP, le CE, CHSCT et les délégués syndicaux.  Au 1er janvier 2020, l’ensemble des IRP (hormis les délégués syndicaux) devront fusionner au sein du CSE.

Découvrir tous les contenus liés
Bernard Domergue
Vous aimerez aussi

Nos engagements