Nuisances sanitaires des éoliennes terrestres

08.06.2017

Environnement

Selon l'Académie nationale de médecine, l'éolien terrestre affecte la qualité de vie d'une partie des riverains et donc leur "état de complet bien-être physique, mental et social".

Après l'Anses (v. notre actualité du 4 avril 2017 "Rien ne permet de conclure à des effets sanitaires liés au bruit et infrasons des éoliennes"), c'est au tour de l'Académie nationale de médecine de se pencher sur les conséquences sanitaires des éoliennes terrestres et de proposer des recommandations susceptibles d'en diminuer la portée éventuelle.

Environnement

La mise en place d’une stratégie environnementale cohérente s’impose de plus en plus aux entreprises du fait de la complexité de la législation pour la protection de l’environnement et de la multiplicité des réformes. En effet, de nombreuses lois et réglementations ont récemment impacté les activités économiques (autorisation environnementale, concernant notamment les ICPE, loi de transition énergétique, loi biodiversité)

Découvrir tous les contenus liés

 

Selon le rapport, "si l’éolien terrestre ne semble pas induire directement des pathologies organiques, il affecte au travers de ses nuisances sonores et surtout visuelles la qualité de vie d’une partie des riverains et donc leur "état de complet bien-être physique, mental et social" lequel définit aujourd’hui le concept de santé".

 

Le groupe de travail a ainsi émis un certain nombre de recommandations, parmi lesquelles celles :

- de s’assurer que, lors de la procédure d’autorisation, l’enquête publique soit conduite avec le souci d’informer pleinement les populations riveraines, de faciliter la concertation entre elles et les exploitants, et de faciliter la saisine du préfet par les plaignants ;

- de n’autoriser l’implantation de nouvelles éoliennes que dans des zones ayant fait l’objet d’un consensus de la population concernée quant à leur impact visuel, sachant que l’augmentation de leur taille et leur extension programmée risquent d’altérer durablement le paysage du pays et de susciter de la part de la population riveraine (et générale) opposition et ressentiment avec leurs conséquences psychiques et somatiques ;

- de systématiser les contrôles de conformité acoustique dont la périodicité doit être précisée dans tous les arrêtés d’autorisation et non au cas par cas ;
- d’encourager les innovations technologiques susceptibles de restreindre et de "brider" en temps réel le bruit émis par les éoliennes et d’en équiper les éoliennes les plus anciennes ;

- de ramener le seuil de déclenchement des mesures d’émergence à 30 dB A à l’extérieur des habitations et à 25 à l’intérieur (tout en laissant les éoliennes sous le régime des installations classées) ;

- d’entreprendre une étude épidémiologique prospective sur les nuisances sanitaires.

 

Code permanent Environnement et nuisances
Vous aimerez aussi

Nos engagements