Quelles lectures pour cet été ?

Quelles lectures pour cet été ?

31.07.2020

Gestion d'entreprise

Et si vous profitiez des vacances pour vous plonger dans la lecture ? Voici quelques suggestions d’ouvrages à glisser dans votre sac de plage ou de randonnée.

L’influence insoupçonnée des avocats d’affaires, par Delphine Iwens

chez Enrick B.Editions, 110 pages, 17,90€

 

Quelle différence y a-t-il entre un juriste et un avocat en Russie ? Comment se pratique le droit des affaires en Tunisie ? Quel impact a la corruption sur le travail des avocats au Brésil ? Ce sont autant de questions qu’aborde le livre de la journaliste Delphine Iweins, partie sac au dos en 2013-2014 enquêter sur les avocats d’affaires dans un pays emblématique de chaque continent. En Russie, aux Etats-Unis, au Brésil, en Tunisie, à Singapour et Hong-Kong, l’auteure nous décrit ses rencontres, son travail d’investigation sans nous épargner les difficultés rencontrées. Un recueil enrichi et actualisé par la contribution de plusieurs experts.

 

Le piège américain, par Frédéric Pierucci & Matthieu Aron 

chez J'ai lu, 414 pages, 7,80€

 

Frédéric Pierucci, ancien dirigeant d’une filiale d’Alstom, a effectué 25 mois de prison aux Etats-Unis dans le cadre d’une affaire de corruption. Au-delà de la descente aux enfers d’un cadre, ce livre fraîchement sorti en poche nous plonge dans les rouages du système judiciaire américain où le droit s’achète et où le plaider coupable permet d’éviter plus de 100 ans de prison cumulés. C’est aussi l’histoire du fleuron français Alstom pris à la gorge par une amende colossale et vendu à General Electric. Un récit haletant sur la guerre économique et ses outils juridiques qu’utilisent les USA. Ce livre a été récompensé du prix littéraire « Nouveaux droits de l’homme ».

 

Les contre-annales du droit public, 66 erreurs que vous ne commettrez plus jamais, sous la direction d’Anne-Laure Chaumette et Raphaël Maurel 

Enrick B.Editions, 457 pages, 29,90€

 

« La Commission européenne met en œuvre les directives » ou encore « L’arbitrage d’investissement est trop favorable aux investisseurs, ce qui pose un problème de légalité » : ce sont quelques-unes des erreurs fréquemment relevées concernant le droit public, et que les auteurs enseignants se sont attachés à décrypter et à corriger. L’ouvrage aborde de manière humoristique et ludique des thématiques telles que le droit administratif, le droit de l’UE ou encore le droit international public, en six chapitres. Le lecteur peut même tester ses connaissances grâce à des quiz récapitulatifs.

 

Le droit d’être libre, par Eric Dupond-Moretti 

chez J’ai lu, 154 pages, 6,30€

 

Tout juste sorti en poche, ce livre d’entretiens entre le nouveau Garde des sceaux et le journaliste Denis Lafay revient sur quelques-unes des grandes affaires qui ont marqué la société : Merah, Cahuzac, Georges Tron, etc. Et donne l’occasion à l’avocat de s’exprimer sur le défendable et l’indéfendable, la liberté de penser, l’hypermoralisation de notre société. On peut ne pas être d’accord avec tout, mais l’ouvrage nourrit les débats actuels et éclaire sur la personnalité du ministre de la Justice.

 

La bible du négociateur, par Lionel Bellanger et Marie-Josée Couchaere

chez ESF Sciences humaines, 320 pages 29,90€

 

Sortir vainqueur d’une discussion acharnée sur les clauses d’un contrat, obtenir un budget de sa hiérarchie ou encore augmenter son salaire : les situations qui requièrent une habileté à négocier ne manquent pas. Dans cet ouvrage complet, les auteurs démystifient la négociation avant de donner des clés concrètes pour la mener : évaluer le rapport de force et la marge de manœuvre, construire un raisonnement argumentatif, mais aussi stimuler son sens de la répartie. La seconde partie du livre propose un entraînement pratique.

 

Big Bang et blockchain (du Big bang à la seconde révolution d’internet), par Stéphane Loignon

chez Tallandier, 303 pages, 19,90€

 

Registre de transactions numériques décentralisé, la blockchain est l’objet de tous les intérêts. L’ouvrage du journaliste Stéphane Loignon, pédagogique, revient sur la naissance de cette technologie, son fonctionnement, ses applications dans le domaine bancaire et des assurances notamment, les droits d’auteurs, la lutte contre la fraude fiscale et sociale, le droit notarial, etc. La blockchain doit cependant relever encore certains défis, comme la valeur juridique de la preuve enregistrée, ou encore la responsabilité en cas de litige.

 

Adages et maximes du droit français, par Jean Hilair

chez Dalloz, 3€

 

« Probatio incumbit ei qui dicit non qui negat » (la charge de la preuve repose sur celui qui allègue, non sur celui qui dénie) ou encore « Bona non intelleguntur nisi deducto aere alieno » (les biens ne s’entendent que déduction faite des dettes). Voici quelques principes du droit romain qui s’appliquent aujourd’hui en droit français, réunis dans un petit ouvrage de poche et commentés afin d’en mesurer la portée.

Gestion d'entreprise

La gestion d’entreprise constitue l’essentiel de l’activité d’un dirigeant d’entreprise. Elle fait appel à un grand nombre de notions empruntées de la comptabilité (analyse du bilan, compte de résultat, prévisionnel, budgétisation...), de la finance (la gestion des risques au moyen de la gestion des actifs et des assurances professionnelles), du droit des affaires (choix du statut juridique, contrats commerciaux, fiscalité)

Découvrir tous les contenus liés
Olga Stancevic
Vous aimerez aussi

Nos engagements