Faites le point notamment sur

  • Appréciation de l’état de cessation des paiements au 12 mars 2020
  • Prolongation des plans de continuation de sauvegarde et de redressement
  • Intervention accélérée de l’AGS
  • Assouplissement des formalités devant le tribunal de commerce

L'essentiel à retenir

Une analyse des mesures issues des différents textes des entreprises en difficulté et une présentation pour chacune des procédures et selon les différentes étapes des procédures collectives.

Extrait

Les entreprises peuvent donc demander à bénéficier des procédures préventives dès lors qu’elles n’étaient pas en cessation des paiements à la date précitée, quand bien même elles le seraient au moment de leur demande ou sans doute au-delà des 45 jours pour ce qui est de la conciliation. En d’autres termes, le débi- teur dont la situation s’est aggravée après le 12 mars peut tout de même bénéficier d’une conciliation ou d’une procédure de sauvegarde et ce, durant toute la période de l’état d’urgence sanitaire majorée de 3 mois.

Je télécharge gratuitement

Nos engagements