L_entretien_de_recrutement_et_de_mobilite_1.PNG PDF I 6 pages

L’entretien de recrutement et de mobilité

Publié le 11.12.2018

L’entretien de recrutement ou de mobilité exige d’être bien préparé pour évaluer les aptitudes et les compétences du candidat et éviter les écueils de la discrimination.

Evaluer les aptitudes et les compétences du candidat : tels sont les objectifs d’un entretien de recrutement ou de mobilité.
Pour cela, il est vital de bien préparer l’entretien, d’avoir au préalable étudié le CV et/ou le parcours du candidat.
Lors de l’entretien, il est important d’avoir un fil conducteur et de rester neutre vis-à-vis du candidat, et ce d’autant si l’intéressé est candidat à une mobilité à l’intérieur de l’entreprise ou du groupe. Surtout, veillez à ne pas poser de questions d’ordre personnel sur les origines, la religion, la situation de famille… qui pourraient s’apparenter à une discrimination.
Expliquez le poste, assurez-vous de la compréhension que le candidat en a, vérifiez ses prétentions salariales et n’hésitez pas, en fin d’entretien, à récapituler et à reformuler avec lui les points essentiels.

Ce dossier vous intéresse ?
Je télécharge gratuitement

Faites le point notamment sur

  • Le cadre juridique des entretiens de recrutement et de mobilité
  • Ce qu’il faut dire ou ne pas dire lors de ces entretiens

L'essentiel à retenir

L’objectif de l’entretien de recrutement ou de mobilité est d’évaluer les aptitudes et  les compétences du candidat. Pour cela il est vital de bien préparer l’entretien et  de rester le plus neutre possible lors de celui-ci. Il faut aussi d’éviter toutes questions personnelles sans rapport avec le poste qui pourraient  s’apparenter à une discrimination.

Extrait

L'entretien de recrutement et de mobilité

1. Préparez l'entretien
Si l'objet de l'entretien est d'en savoir plus sur le candidat, mieux vaut éviter de découvrir son CV au moment du rendez-vous. Si son CV ne vous a pas été remis, demandez à en avoir une copie (au service RH par exemple).
Même si l'entretien doit garder une relative spontanéité, mieux vaut toutefois avoir un fil conducteur: notez sur une feuille les informations que vous voulez obtenir du candidat.
Les questions à lui poser en découleront.
Remarque: s'il s'agit d'un entretien de mobilité interne, assurez-vous au préalable que le manager actuel du candidat est au courant de sa démarche. Cela vous permettra également de savoir si sa mise en mobilité est volontaire ou pilotée, c'est-à-dire initiée par son management.

2. Soyez conscient du risque de discrimination
Un candidat doit être évalué sur ses seules compétences, techniques ou relationnelles, et la loi proscrit toute discrimination fondée sur l'âge, le sexe, la religion, la situation de famille, l'origine ethnique ou encore l'état de santé. Pour éviter d'être accusé de discrimination par un candidat mécontent de ne pas avoir été retenu (c'est rare mais cela arrive}, mieux vaut éviter d'aller sur le terrain de sa vie privée. S'il en parle de lui-même écoutez-le, mais évitez d'aborder vous-même le sujet.
Remarque : certains managers, très organisés, se créent des fichiers Excel dans lesquels ils enregistrent les informations collectées auprès des candidats qu'ils ont rencontrés : attention à ne pas y faire figurer des mentions potentiellement discriminatoires ou offensantes !

Je télécharge gratuitement

Nos engagements