Plan_de_prevention_retour_d_enquete_sur_la_pratique.PNG PDF I 28 pages

Plan de prévention : retour d'enquête sur la pratique

Publié le 02.12.2018

Le plan de prévention doit être rédigé lors d'interventions d'entreprises extérieures au-delà de 400 heures de travail sur 12 mois ou pour les travaux dangereux.

L'enquête auprès de 195 professionnels remet en perspective bonnes pratiques et réglementation sur les sujets suivants : création du plan de prévention (400 heures de travail et/ou travaux dangereux), informations échangées, inspection commune préalable et inspections périodiques, gestion des plans de prévention, outils de gestion...

Ce dossier vous intéresse ?
Je télécharge gratuitement

Faites le point notamment sur

  • La création du plan de prévention
  • L'inspection commune préalable
  • Les informations échangées et suivies avec vos entreprises intervenantes
  • Les inspections périodiques en cours d'opération
  • Les outils pour créer et gérer les plans de prévention

L'essentiel à retenir

- Le respect de la réglementation ne protège pas toujours des risques professionnels et du risque contentieux
- Quand la réglementation n'est pas claire et explicite, c'est à la culture "sécurité" de prendre le dessus
- Devant le volume d'information à échanger, l'utilisation d'un logiciel devient nécessaire.

Extrait

Présentation de l’enquête L’objectif de l’enquête est de proposer un retour sur une pratique du terrain. Les points de difficultés et les bonnes pratiques existantes en matière de plan de prévention. Elle vise les personnes en charge des plans de prévention. 180 d’entre elles ont répondu à notre questionnaire en ligne et 15 entretiens approfondis ont été conduits. C’est aussi l’occasion de faire le point sur la réglementation de l’interférence dans un contexte d’externalisation fréquente auprès de prestataires de métiers parfois dangereux. S’agissant de la maintenance, par exemple, l’accidentologie est supérieure pour ces métiers. Ils recensent 3 fois plus d’accidents graves que la moyenne nationale, une occurrence de maladie 6 fois supérieure et une occurrence de mortalité 8 fois supérieure. Ces chiffres étant des moyennes, ils sont bien supérieurs pour certains métiers. Il y a donc un véritable enjeu de prévention à ce niveau. Données de l’Association française des ingénieurs et responsables de maintenance

Je télécharge gratuitement
Contenus gratuits similaires

Nos engagements