MicrosoftTeams-image.png PDF I 6 pages

Végétaliser les bâtiments : de multiples avantages

Publié le 17.10.2022

La loi dite « Climat et résilience » a introduit de nouvelles obligations relatives à la végétalisation des bâtiments. Ces exigences entreront en vigueur au 1er juillet 2023. Concrètement, certains nouveaux bâtiments (ou parties de bâtiments) devront intégrer soit un procédé de production d’énergies renouvelables (panneaux photovoltaïques), soit un système de végétalisation.

Ces nouvelles obligations sont l’occasion de se pencher sur les avantages de la végétalisation, que ce soit en termes de biodiversité, de qualité de l’air ou encore de performance énergétique.

Nous vous proposons aussi une interview d’un acteur du terrain, fondateur d’une entreprise de végétalisation.

Ce dossier vous intéresse ?
Je télécharge gratuitement

Faites le point notamment sur

    Faites le point sur :
  • les exigences réglementaires concernant la végétalisation
  • les avantages environnementaux.

  • Profitez d’un retour d’expérience terrain du fondateur et directeur associé de Topager, « entreprise du paysage urbain comestible et sauvage ».

L'essentiel à retenir

La végétalisation des bâtiments, si elle est faite correctement, présente de nombreux avantages que ce soit au niveau de la biodiversité ou de la lutte contre l'îlot de chaleur urbain. Mais des bonnes pratiques techniques doivent être mises en œuvre.

Extrait

La végétalisation des bâtiments consiste à intégrer des plantes et espèces végétales sur un bâtiment. Cela peut se faire au niveau des toitures (horizontale) ou bien des murs (verticale). Pour les toitures (végétalisation «horizontale»), l'épaisseur du support de culture ou substrat peut significativement varier : la végétalisation peut être extensive (avec un substrat entre 4 et 12 cm), semi-extensive (entre 12 et 30 cm) ou intensive (supérieur à 30 cm). Le choix doit se faire selon la surcharge de structure possible pour le bâtiment. La végétalisation «verticale» est beaucoup plus rare. On peut trouver les façades ou les murs végétalisés. La façade végétalisée consiste à installer des plantes grimpantes directement contre les murs. La technique est relativement simple et favorable à la faune locale, et le coût est faible. Les murs végétalisés font appel à des techniques plus sophistiquées et plus chères. Le bardage rapporté végétalisé repose sur une deuxième peau rapportée sur la façade du bâtiment grâce à une ossature qui reçoit les bacs supports de culture des végétaux. Ces murs donnent des résultats beaucoup plus intéressants en termes d'isolation du bâtiment et de végétalisation, que des simples façades.


Je télécharge gratuitement
Contenus gratuits similaires

Nos engagements