retour

Big Ben, silencieuse, fait retentir les questions de santé au travail

Big Ben, silencieuse, fait retentir les questions de santé au travail


23/08/17 | Risques physiques
23/08/17 | Risques physiques Voir l'édition du jour

Dans le ventre de Big Ben, la grande cloche, c'est 13,7 tonnes, 2,2 mètres de haut et 2,7 mètres de diamètre, avec un marteau de 200 kg. Mais surtout, c'est un "mi" qui sonnait toutes les heures à environ 118 décibels. Lundi 21 août 2017, elle a plongé dans le silence après ses douze coups de midi, pour les 4 prochaines années, afin de protéger la santé des travailleurs qui œuvreront à sa restauration durant cette période.

Dans les virulents débats que ce silence a provoqués cet été, l'agence nationale de régulation pour la santé-sécurité au travail, la Health & Safety Executive (HSE) a dû intervenir, rappelant à Theresa May que "la santé ne doit pas être abîmée par le travail que l'on fait". "Aucun travailleur ne doit souffrir d'une perte d'audition parce qu'il travaille sur ce projet", a insisté le porte-parole de la HSE. Le TUC (Trades Union Congress), fédération des syndicats britanniques, a de son côté fait remarquer que protéger les travailleurs d'un son de 120 décibels "relève simplement du bon sens".

"Bien-sûr que nous voulons assurer la sécurité au travail, mais réduire Big ben au silence pendant 4 ans ne peut pas être la bonne solution", avait quelques jours plus tôt déclaré la première ministre Theresa May, le jour de son retour de vacances. Il a été proposé de démarrer et arrêter Big Ben beaucoup plus souvent pendant la durée des travaux, mais le processus est trop long, coûteux et complexe. Pour le Parlement, désormais, toute nouvelle discussion sur la période durant laquelle les cloches seront silencieuses, "se concentrera sur l'efficacité des travaux, la protection de la santé et sécurité des personnes concernées et la volonté d'assurer la reprise du service normal dès que possible compte tenu de ces exigences". "Si Big Ben doit nous manquer quelque temps pour que ce travail [de rénovation] soit fait, eh bien, nous devons en passer par là. Ce n'est ni un désastre, ni une catastrophe nationale", a tenté Jeremy Corbyn, leader du parti travailliste.

La Health & Safety Executive a expliqué dans son communiqué avoir travaillé sur ce dossier "dès la phase de planification", et elle raconte "l'intrication, la complexité et le défi" que représentait le problème de la grosse cloche durant les travaux. "Même sans les enjeux de santé et de sécurité, Big Ben aurait dû se taire durant au moins deux ans."

Suivi individuel de l’état de santé des salariés : comment s’y retrouver ?

Depuis le 1er janvier 2017, le suivi individuel de l'état de santé évolue. Désormais, le salarié ne passe plus systématiquement une visite médicale d'embauche devant le médecin du travail mais une visite d'information de prévention (VIP) avec un professionnel de santé soit avant l'affectation au poste de travail, soit dans délai qui n'excède pas trois mois à compter de sa prise de poste. Ensuite...

Zoom sur


Print offer Digital offer

Zoom on a product

Social

Print offer Digital offer

Social

1020
ht
La documentation de référence de tous les professionels du droit social
Print offer Digital offer

Zoom on a product

Conventions collectives

Print offer Digital offer

Conventions collectives

989
ht
Exhaustivité et veille juridique : un système d'information d'expert !