Masques : même certifiés FFP2, l’INRS déconseille fortement les KN95 à pli vertical

17.05.2022

HSE

Mauvaise nouvelle concernant les masques de protection respiratoire : les masques certifiés FFP2 mais de forme dite KN95, avec un pli vertical et des élastiques derrière les oreilles, ne protègent pas correctement. « Ils sont très difficiles à ajuster au visage et ne garantissent donc pas la protection adéquate pour les utilisateurs », alerte l’INRS dans un communiqué le 17 mai 2022. L’institut a réalisé des essais avec 7 modèles de ce type, sur des formes de visage différentes : « moins de 1% des essais d’ajustement réalisés ont été réussis ». Autrement dit : il y a beaucoup trop de fuites.

HSE

Hygiène, sécurité et environnement (HSE) est un domaine d’expertise ayant pour vocation le contrôle et la prévention des risques professionnels ainsi que la prise en compte des impacts sur l’environnement de l’activité humaine. L’HSE se divise donc en deux grands domaines : l’hygiène et la sécurité au travail (autrement appelées Santé, Sécurité au travail ou SST) et l’environnement. 

Découvrir tous les contenus liés

« L’efficacité d’un masque va dépendre non seulement du matériau filtrant mais surtout de son ajustement au visage », rappelle l’INRS. Le masque doit être ajusté « afin d’éviter les fuites entre le masque et le visage ».

L’an dernier, l’INRS avait publié une étude pour évaluer l’ajustement de différents modèles de masque FFP2 : ceux dits à bec de canard, à plis et les coquilles. Selon les visages des utilisateurs, les scientifiques avaient mis en évidence « une grande variabilité des résultats à l’essai d’ajustement ». C’était particulièrement le cas pour les masques becs de canard, plus difficiles à ajuster. Néanmoins, l’étude avait retenu que « chaque sujet peut trouver un modèle de masque qui s’ajuste à son visage », et soulignait l’importance de prendre le temps de chercher celui qui convient et d’apprendre à bien le positionner.

Les masques de forme KN95 ne figuraient pas dans l’étude. Les scientifiques ont donc décidé de la compléter. Et le résultat semble sans appel : « L’INRS ne recommande pas l’utilisation des masques FFP2 à pli vertical et élastiques derrière les oreilles en tant qu’appareil de protection respiratoire ».

Vous aimerez aussi

Nos engagements