Juristes : quelles sont les grandes tendances de rémunérations ?

22.09.2022

Gestion d'entreprise

Les directeurs juridiques et les juristes d’entreprise gagnent mieux leur vie que l’an dernier, selon le Guide des salaires 2022/2023 édité par Lefebvre Dalloz la semaine dernière. Autre bonne nouvelle : les écarts H/F se réduisent encore davantage cette année.

Dans l’entreprise, le directeur juridique n’est pas encore le mieux payé, révèle la 36e édition du guide des salaires publié par Lefebvre Dalloz la semaine dernière. Parmi les autres « chefs », il est même l’un des moins bien lotis.

Le « chef » le mieux payé est …

DJ, DAF, directeur commercial … Selon la hiérarchie de rémunération établie entre les principaux cadres et le dirigeant d’entreprise (PDG  = indice 100), le directeur financier, le directeur commercial ou encore le directeur des ventes devancent de loin le directeur juridique en termes de salaire.

Hiérarchie de rémunération entre les principaux cadres et le chef d’entreprise

(PDG = indice 100)

  • Directeur financier : 59
  • Directeur administratif et financier : 55
  • Directeur commercial : 53
  • Directeur des ventes : 49
  • DRH : 45
  • Directeur juridique : 40
  • Directeur marketing : 38
  • Directeur de la communication : 33

 

Mais le directeur juridique a toutefois gagné en rémunération depuis l’an dernier. Sa rémunération globale moyenne s’élève cette année à 93 470 € (contre 89 770 € en 2021). Selon son niveau d’expérience, l’écart se creuse sensiblement :

  • Rémunération globale moyenne d’un junior : 70 140 €
  • Rémunération globale moyenne d’un senior : 100 110 €

Et les juristes ? Leur salaire a aussi évolué depuis l’an dernier. La rémunération globale moyenne du juriste d’entreprise est de 51 170 € (contre 49 560 € en 2021) :

  • 42 210 € pour un junior,
  • 56 480 € pour un senior.

Concernant les avantages en nature, 4 % des personnes appartenant à la « famille juridique » (directeurs juridiques, juristes et assistants juridiques confondus) disposent d’une voiture de fonction. 34 % des répondants déclarent avoir des outils technologiques tels qu’un ordinateur portable ou un smartphone.

Ecart de rémunération H/F : 12 %

Enfin, concernant l’égalité hommes/femmes, les écarts se réduisent encore plus cette année.

Alors que les femmes représentent 71 % de l’échantillon « juridique » ayant répondu à l’enquête, l’écart H/F sur la rémunération globale s’élève à -12% cette année, contre -15% en 2021.

C’est sur la rémunération variable que l’écart s’est considérablement réduit : alors que l’an dernier, il était de 34 %, il ne s’élève « plus qu’à 9 % ».

Concrètement, cela se traduit par une rémunération globale moyenne de 70 570 € pour les hommes (contre 68 200€ en 2021) contre une rémunération globale moyenne de 61 890 € pour les femmes (contre 57 980€ en 2021).

*L’enquête a été réalisée durant le 1er trimestre 2022 auprès « d’entreprises et d’établissements de toutes dimensions, représentatifs de la plupart des secteurs d’activité et répartis sur l’ensemble du territoire français » (voir la méthodologie dans le PDF joint).

Gestion d'entreprise

La gestion d’entreprise constitue l’essentiel de l’activité d’un dirigeant d’entreprise. Elle fait appel à un grand nombre de notions empruntées de la comptabilité (analyse du bilan, compte de résultat, prévisionnel, budgétisation...), de la finance (la gestion des risques au moyen de la gestion des actifs et des assurances professionnelles), du droit des affaires (choix du statut juridique, contrats commerciaux, fiscalité)

Découvrir tous les contenus liés
Leslie Brassac
Vous aimerez aussi

Nos engagements