Verdir_sa_flotte_auto.png PDF I 16 pages

Verdir sa flotte de véhicules automobiles, pourquoi, comment ?

Publié le 23.06.2021

Dans un contexte où les épisodes de pollution et les dérèglements climatiques sont de plus en plus prégnants, la promotion des mobilités durables s’impose comme un levier indispensable à actionner.

 

Décarbonation des transports, zones à faibles émissions (ZFE), « forfait mobilités durables », bornes des recharge, etc. La loi d’orientation des mobilités du 24 décembre 2019, dite LOM, est venue poser de nombreux jalons en fixant de nouvelles obligations et des objectifs ambitieux, s’adressant à la fois aux entreprises et aux collectivités.

 

Des exigences de verdissement des  flottes de véhicules automobiles ont ainsi été  posées, pour favoriser le déploiement de véhicules électriques et hybrides.

Ce dossier vous intéresse ?
Je télécharge gratuitement

Faites le point notamment sur

  • les obligations récentes en matière de renouvellement de flottes
  • le déploiement des bornes de recharge
  • l’intérêt de s’équiper de véhicules adaptés aux besoins
  • le recours aux carburants alternatifs
  • la mutualisation de sa flotte et le développement de l’autopartage
  • le vélo de fonction

L'essentiel à retenir

Dans l’éventail d’actions à mettre en œuvre pour anticiper les contraintes pesant sur les véhicules thermiques, les entreprises et collectivités doivent s’emparer de la problématique du verdissement des flottes automobiles. D’abord pour prendre pleinement part à l’action en faveur de la qualité de l’air, mais aussi pour s’adapter aux nouvelles contraintes et garantir la pérennité de leurs activités..

Extrait

Dans un contexte où l’urgence d’adapter ses comportements face aux dérèglements climatiques se fait pressante, la promotion des mobilités durables s’impose comme un levier indispensable à actionner. Décarbonation des transports, zones à faibles émissions (ZFE-m), « forfait mobilités durables », itinéraires cyclables, carburants alternatifs, plan de mobilité, etc. La récente loi d’orientation des mobilités du 24 décembre 2019, dite LOM, est venue poser de nombreux jalons en fixant de nouvelles obligations et des objectifs ambitieux, s’adressant, à la fois ou selon, aux entreprises et aux collectivités. Un mouvement, qui, sans nul doute, s’amplifiera avec la future loi Climat & Résilience. Le projet prévoit, en effet, de nombreuses dispositions venant renforcer ou compléter les dispositifs mis en place par la LOM, dans l’objectif affiché de promouvoir les alternatives à la voiture individuelle et la transition vers un parc de véhicules plus propres.

Je télécharge gratuitement

Nos engagements