Soutien au secteur agricole : salariés et indépendants pourront participer au travail saisonnier

26.03.2020

Représentants du personnel

Selon le ministère du Travail, chaque année, le secteur agricole emploie environ 70 000 travailleurs saisonniers, notamment en provenance de pays voisins. En raison de la crise du coronavirus, ils seraient dix fois moins pour récolter les produits agricoles en 2020. Afin de tenter de remédier à cette pénurie de main d'oeuvre et d'assurer la continuité des approvisionnements alimentaires, le gouvernement a avancé des mesures spécifiques de soutien à l'agriculture. Les travailleurs saisonniers devant eux aussi être protégés de la maladie, les exploitations agricoles seront tenues de respecter les gestes barrières et règles de distanciation sociale. D'ici la fin de cette semaine, le ministère du Travail publiera un guide contenant des solutions concrète afin de protéger la santé des travailleurs.
Pour faciliter leur recrutement, le gouvernement va ouvrir une plateforme dédiée qui présentera en temps réel toutes les offres d'emploi aux candidats. Ceux-ci n'auront pas besoin de créer de compte s'ils souhaitent postuler. Pôle Emploi pourra présélectionner les travailleurs.
Les indépendants dont l'activité a été stoppée et les salariés en chômage partiel pourront conclure un contrat de travail avec un exploitant ou une entreprise du secteur agricole. Les salariés devront cependant obtenir l'accord de leur employeur et respecter un délai de prévenance de 7 jours avant de reprendre leur emploi principal, délai que devra également observer l'employeur de la filière agroalimentaire.
Enfin, les bénéficiaires du fond de solidarité pour les très petites entreprises, indépendants, micro-entrepreneurs et professions libérales, auront le droit de cumuler le versement par le fonds (1 500 euros début avril sur demande auprès du site des impôts) avec des contrats courts dans les entreprises agricoles et agroalimentaires.

Représentants du personnel

Les représentants du personnel sont des salariés élus ou désignés chargés de représenter les salariés de l’entreprise avec des missions spécifiques selon l’instance représentative du personnel (IRP) à laquelle ils appartiennent. Il y a quatre grandes IRP : les DP, le CE, CHSCT et les délégués syndicaux.  Au 1er janvier 2020, l’ensemble des IRP (hormis les délégués syndicaux) devront fusionner au sein du CSE.

Découvrir tous les contenus liés
Vous aimerez aussi

Nos engagements