Pourquoi_la_nuisance_sonore_reste_une_preoccupation_dans_les_espaces_de_travail.PNG PDF I 9 pages

Pourquoi la nuisance sonore reste une préoccupation dans les espaces de travail ?

Publié le 12.12.2017

L'environnement sonore constitue, selon le baromètre Actinéo 2017, le 3ème facteur contribuant le plus à la qualité de Vie au Travail, et donc à la performance de l'entreprise.

Une acoustique non soignée est très souvent à l'origine de fatigue, de stress, de problèmes de concentration. La nuisance sonore en exposition constante peut également agir sur le système nerveux, cardiovasculaire et digestif et porte ainsi à conséquence à la productivité...

Pour en savoir plus, consultez dans ce dossier les fiches pratiques « Mesurer le bruit en entreprise », « Réduire et prévenir le bruit » et « Open space : des précautions s'imposent ! » issues du Guide Services généraux et environnement de travail.

Ce dossier vous intéresse ?
Je télécharge gratuitement

Faites le point notamment sur

  • Les méthodes d'évaluation du bruit en entreprise
  • Les mesures de prévention à mettre en place
  • L'aménagement d'un open space

Extrait

Pourquoi la nuisance sonore reste une préoccupation dans les espaces de travail ? L'environnement sonore constitue, selon le baromètre Actinéo 2017, le 3ème facteur contribuant le plus à la qualité de Vie au Travail, et donc à la performance de l’entreprise. Une acoustique non soignée est très souvent à l’origine de fatigue, de stress, de problèmes de concentration. La nuisance sonore en exposition constante peut également agir sur le système nerveux, cardiovasculaire et digestif et porte ainsi à conséquence à la productivité, à la sécurité et la vie sociale des salariés. Elle est tout particulièrement présente dans les espaces ouverts et flexibles, en raison des échanges verbaux, de l’abondance des équipements, ordinateurs et copieurs.

Je télécharge gratuitement

Nos engagements